Le châle de la dame

L’histoire commence sur Instagram mi-janvier où mon fil de publications s’est arrêté sur une superbe photo d’Aglaé qui lançait un appel au test pour son dernier modèle de châle au crochet. Je n’ai pas hésité une seconde !

Il fallait 2 écheveaux de fingering. Mon stock de laines est généreusement fourni, mais il m’a fallu plusieurs jours avant de me décider sur les fils que j’utiliserai. Pour diminuer mon stock (stash pour les initiées, le monde du tricot utilise beaucoup de termes anglophones) j’aurais aimé crocheter des écheveaux solitaires, mais je n’ai pas osé l’association de deux couleurs.

J’ai fini par détricoter un projet boulet (un pull pour lequel j’ai été incapable d’aller au-delà des 15 premiers rangs) pour récupérer la laine de deux écheveaux de fingering achetés il y a quelques années chez Aroirisyarns (coloris « éphémère 1 » non reproductible, qui est un bleu denim avec plein de jolies nuances).

Une fois lancée, il a été difficile de m’arrêter et je suis très rapidement arrivée aux 3/4 du châle. Malheureusement, Monsieur Chien a rencontré un « copain » avec lequel le courant n’est pas passé du tout. J’ai voulu les séparer pour protéger mon petit chien (en laisse) des attaques de l’autre (plus gros, plus jeune et surtout non attaché) et mon index gauche en a fait les frais. Fracture ouverte et un mois après, je ne peux toujours pas utiliser mon doigt correctement. Le moral dans les chaussettes, tous mes projets sont restés en suspens et j’ai renoncé au billet du nouvel an chinois et à la création de l’amigurumi du buffle…
Heureusement, les délais du test m’ont motivé pour reprendre mon crochet, tant bien que mal, pour crocheter les 10 rangs restants, la bordure, et tadammm… !

un crochet n°4,5 et 680 mètres de fingering

A l’occasion du test, Aglaé a constitué un groupe de discussion sur Instagram avec toutes les testeuses et c’est franchement une super chouette idée. Nous avons pu partager et nous conseiller sur nos choix de fils, nos avancées, nos questionnements. Une motivation supplémentaire et une belle aventure collective.

Pour être honnête, en ce qui concerne l’habillement, je préfère le tricot pour sa souplesse et son élasticité. Pourtant, une fois bloqué, ce châle m’a totalement conquise. Le point bien ajouré a révélé toute sa délicatesse et sa légèreté.

Le blocage est l’étape qui permet à un ouvrage au tricot ou au crochet de prendre toute son ampleur. On tend l’ouvrage humide et on le laisse sécher pour le mettre en forme.

Je vous rappelle ma technique personnelle de blocage : je lave mon châle et je l’essore grossièrement entre les mains. Je passe une corde entre les mailles de la bordure du haut. J’attache la corde d’un bout à l’autre du balcon, je fixe des pinces à linge pour le maintenir étiré et je laisse le poids de l’eau tendre le châle.

La technique traditionnelle demande d’essorer le tricot dans des serviettes éponges et de le maintenir tendu par des épingles sur un tapis. Le souci ici est que la notion de « tapis » est trop bien assimilée. Si je veux garder mes tricots loin des poils de ces créatures en mal d’affection, il faut les suspendre. Chez moi, la tradition doit s’adapter aux contraintes environnementales.

Pour celles qui ne seraient pas encore convaincues de la nécessité de bloquer leur ouvrage, voici une photo avant/après blocage. Cela n’en vaut-il pas la peine ?! Le motif se dévoile vraiment après blocage.

J’ai beaucoup aimé crocheter ce châle. Les explications d’Aglaé sont limpides et le diagramme nous aide à nous repérer rapidement dans le point. Il se crochète de la pointe vers le haut et une fois commencé, il est difficile de s’arrêter. Je me suis obligée à poser mon crochet à 2 heures du matin… Le motif est joliment ajouré et la taille n’est ni trop grande, ni trop petite. C’est un châle parfait pour la mi-saison ou à porter comme un foulard pour affronter les courants d’air frais. Je l’adore !
La couleur bleu denim sera facile à associer à toutes les tenues, mais je reconnais fondre pour la sublime couleur bleu jade d’Aglaé. Ses photos sont superbes… Allez voir son blog ici et vous découvrirez l’histoire du nom de ce joli châle.

Mon doigt abimé ne me permet pas encore de maintenir une tension de fil indispensable pour crocheter des amigurumis. Je profiterai certainement de ce temps de convalescence pour ressortir de vieux dossiers, mettre au propre certains tutos…

Prenez soin de vous et de votre créativité.

A bientôt


43 réflexions sur “Le châle de la dame

  1. coucou re moi si tu veux le mettre a mon défi tu me laisse un com sur mon dernier billet défi grannys je viendrais prendre ta photo demain matin bisous a bientôt

  2. il est magnifique, bravo. Pleins de pensées vers toi pour ton rétablissement de doigt…… va voir la clinique de la main si ça ne passe pas….. ils ont des adresses de kinés qui peuvent t’aider…. Bon courage.

    1. Merci Christel ! C’est gentil de t’inquiéter pour mon doigt, je suis suivie dans un centre de la main et le kiné a commencé à me faire travailler mais c’est toujours bien raide. J’y arriverai ! 🙂

  3. « Chez moi, la tradition doit s’adapter aux contraintes environnementales. » C’est tellement vrai, et c’est l’esclave de deux chiens et de trois chats qui te parle !
    Blague à part, il est vraiment très beau. Je n’ai pas trop fait de châles au crochet jusqu’à présent, je préfère la souplesse du tricot.

    1. Oui, tout comme toi pour les châles au crochet, mais sincèrement, s’il a une bonne tenue, ili est bien souple une fois bloqué. Il nous faudrait une pièce supplémentaire, interdite à toutes les pattes (2 ou 4) et étanche aux poils pour nous occuper de nos tricots. Je préfère quand même ma technique suspendue et profiter des ronflements de chien et chat près de moi 😉 Je suis certaine que tu es du même avis que moi !

  4. Il est vraiment chouette j’adore le coloris plein de nuance et comme je comprends ton problème de blocage je suis obligée de fermée une chambre pour ça, mais ta technique est top aussi merci pour l’astuce… 😊😘

    1. Merci beaucoup Béa ! Ma technique demande beaucoup moins de préparatifs et c’est appréciable 😉 Ici, on ne supporte pas facilement une porte fermée… Il y a forcément un trésor à chercher derrière 🙂 Bises.

  5. Ton châle est superbe! Tu m’as bien fait rire avec le crochet sous contrainte, quand je vais crocheter chez mes parents j’adapte aussi mon déroulement de pelotes à la présence de Mr Ghus qui adOOOOOre les tenir pour moi!!!
    J’espère que ton doigt va vite se remettre et que petit chien n’a pas eu trop de frayeurs.

    1. Merci pour mon châle Audrey ! Ghus a bien raison, les pelotes, c’est fun !! Elles ne risquent plus rien ici, tant ils sont blasés, mais on ne plaisante pas avec le confort et entre poser son derrière sur un châle en laine ou sur un parquet stratifié… Le choix est vite fait ! Monsieur Chien s’est assez vite remis de ses frayeurs, mais je t’avoue que nous n’en menons pas large lorsque nous croisons des gros chiens sans laisse… Bises.

  6. Il est magnifique ce châle ! Je peux comprendre que tu aies pu le crocheter jusque très tard !
    C’est magnifique cette dentelle !
    Bravo pour cette prouesse technique malgré ton index !
    J’ai vu son histoire C’est vraiment un beau châle pour une belle série. On a vu tous les épisodes en un rien de temps pendant le deuxième confinement !
    Je vois que tes animaux sont toujours aussi malheureux ! Ils me font rire !
    Prends soin de toi et bonne rentrée !
    Bisous
    PS : Même stock est anglais ! Si c’est pas malheureux ! On devrait peut être dire nos réserves ou nos vivres ? 😀

    1. 🙂 🙂 Les « vivres » c’est le terme parfait et tellement plus parlant ! C’est une question de survie en cas de looonnng confinement… D’ailleurs, j’ai beau dire qu’il faut diminuer le stock… euh, les vivres… J’ai toujours un pincement au coeur lorsque je vois partir une belle pelote dans un projet 😀 Il faut maintenant revoir la série en crochetant ce joli châle 😉 Merci pour ton message. Bises.

    1. Lance toi les yeux fermés ! 🙂 Tu verras, il est vraiment chouette à crocheter et à porter. Si tu as des questions, n’hésite pas je peux essayer d’y répondre. Merci pour ton attention, bises.

  7. Un immense merci Coco pour cet article avec de si gentils mots. Et d’autres maux moins sympas. Je n’en reviens toujours pas de voir que tu as été jusqu’au bout malgré ta blessure. Je me sentais un peu coupable et j’étais inquiète.
    J’adore la teinte de ce châle ! Couleur jeans ! incroyablement beau.
    Je te rejoins sur la souplesse du châle. Aucune différence avec un châle au tricot 😃 La taille du crochet avec ce fil en fait un ouvrage léger, un véritable bonheur à porter.
    Merci encore pour tout 😘

    1. Merci à toi Aglaé ! J’ai été heureuse de pouvoir finir mon châle dans les temps et cela m’a remonté un peu le moral de reprendre mon crochet. Comme j’ai crocheté très souplement, la difficulté du doigt bloqué était moindre. Du coup, j’en crochèterais peut-être un second en attendant de pouvoir reprendre les amigurumis 😉 Bises

  8. C’est que tes animaux ont du gout pour les belles matière 🙂
    Il est magnifique ce châle, tu m’étonnes d’avoir ait des demi-nuits blanches à le crocheter !
    J’espère que ton doigt va mieux et que tu va pouvoir te remettre à créer tout ce dont tu as envie ❤
    Bisous

    1. Chien et chat ont pris de mauvaises habitudes, mais comme je les comprends !! 🙂 Merci pour ton message Petite Souris 🙂 Mon doigt se remet de ses émotions petit à petit… Patience et longueur de temps…

  9. Bonsoir Coco,
    J’espère vraiment que ton doigt va mieux depuis, il y a de quoi être contrariée, c’est sûr… et ce sont des bobos qui ne guérissent pas rapidement hélas.
    Ton châle est vraiment magnifique, la couleur denim trop belle aussi, j’adore ! Et tu as raison, un ouvrage sans blocage paraît impossible, ça vaut vraiment la peine d’en prendre le temps !
    Grâce à toi, j’étais allée faire un tour chez Aglaé et je me suis inscrite à sa newsletter 😉 Une jolie découverte, merci beaucoup. J’admire ta patience pour des ouvrages aussi longs, pourvu d’en avoir un peu plus avec l’âge 😉
    Et qu’est-ce qu’ils ont l’air trooooop malheureux tes compagnons hahaha, sacré eux, sacré toi !
    Pas de pression surtout mais j’attendrai qu’un jour, tu publies ton petit buffle de l’année.
    Plein de bisettes de belle soirée, prends bien soin de toi.

    1. Merci beaucoup Meli ! On m’a donné 3 mois encore pour récupérer toute la mobilité de mon doigt… 😦 Je suis bien obligée de faire avec… Merci beaucoup pour ton soutien et tes encouragements pour le buffle. Les croquis sont faits,y’a plus qu’à ! Aglaé fait de bien jolies choses et j’admire son énergie, tu as bien fait de t’abonner à son compte. Et pour finir, je n’ai pas beaucoup de patience mais je suis assez têtue, il me manque une bonne dose d’énergie pour réaliser tous mes projets, mais c’est chaque année sur ma liste de souhaits 😀 Bises et à très vite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.